Contact: info@elisabeth-carrio.com

Comment réussir un projet

La réussite d’un projet, quel qu’il soit, personnel ou professionnel, ne dépend pas que d’une volonté. Elle est le résultat d’un ensemble d’ingrédients dont seule la compatibilité alchimique permet d’atteindre le but recherché.

Au début, il y a une idée, un germe qui naît dans l’esprit d’un individu. A noter que la même idée peut naître au même moment en différents endroits du monde tout comme en témoignent l’apparition des grandes découvertes. Donc 1er ingrédient : l’imagination.

C’est alors que la personnalité de l’individu joue un rôle essentiel. Comme je l’ai déjà développé, il existe 10 types de personnalités. L’idée doit alors être reprise par un individu, un leader ou un stratège, ayant le courage et la capacité de la mettre en musique. Il faut travailler l’idée pour en faire un projet, y croire et y consacrer du temps et de l’énergie.  2éme ingrédient : courage et volonté.

Puis vient le moment critique de l’exposé à nos contemporains sans craindre les critiques. Notre porteur de projet se doit d’écouter, cette fois-ci non plus soi-même comme précédemment, mais les autres et de façon plus large, l’univers. En d’autres termes, il lui faut comprendre si le projet correspond à « l’air du temps » ici et maintenant car celui-ci projet peut arriver trop tôt et ne pas être compris, les esprits n’étant pas mûrs.

A cet égard l’exemple de sociétés comme AirBnb ou Uber sont significatifs : Trouver un nouveau « business model » à partir d’une idée vieille comme le monde qui est pour un propriétaire de proposer soit un logement, soit une voiture en location ! Cela a amené une vraie révolution économique, remettant en cause des systèmes figés ou des rentes de situation que l’on croyait immuables. Il est probable que la même idée proposée quelques années auparavant n’aurait pas marché : L’air du temps était à la reconstruction, puis l’accumulation et l’individualisation. Nous sommes maintenant à l’ère des prises de conscience des autres et de l’environnement. Ainsi vont les cycles d’évolution et leurs phases ! 3éme ingrédient : L’écoute (au sens le plus large, soi et l’«univers »).

Enfin, il faut savoir accepter l’échec ou le renoncement. Si les signes sont négatifs (e, difficultés d’obtenir des rendez-vous, agressivité, …) ou chaque fois que la dépense d’énergie est disproportionnée par rapport au résultat obtenu, reculez, observez, retirez-vous et réadaptez votre stratégie. Vous vous êtes peut-être trompé de chemin. Cela peut aller jusqu’à l’abandon du projet. Il faut savoir l’accepter. Cette observation permanente des signes renvoie aussi à la question du Pour Quoi ? Pour quelle raison avez-vous entrepris ce projet ? Si la réponse n’est pas claire, vous pourrez difficilement convaincre vos équipes et partenaires du bien fondé du projet, d’où les obstacles qui peuvent apparaître.4éme ingrédient : l’humilité.

Bien sûr, il y a un cinquième élément, souvent oublié tant il parait évident : avoir une bonne santé physique et psychique.

0 responses on "Comment réussir un projet"

Laisser un commentaire

top
X
%d blogueurs aiment cette page :