Evolution des organisations et valeurs associées

ligencepiTout organisme vivant évolue, se développe et se transforme, franchissant ainsi des niveaux de conscience de plus en plus élargie.

C’est la théorie que nous expose Clare Graves vers le années 50 avec la ‘Théorie des niveaux d’existence cycliques et émergents’, connus sous l’acronyme anglais d’ECLET. Don Beck and Chris Cowan reprirent ses travaux pour élaborer la Spirale Dynamique.

Que nous dit cette théorie dans ses grandes lignes ?

La Spirale Dynamique

Tout système vivant (individu, organisation ou société) tend à devenir de plus en plus complexe. Il passe par des niveaux d’existence, appelés « Mêmes » Le passage d’un niveau donné à un niveau supérieur demande à notre capacité de compréhension et de discernement d’évoluer afin de pouvoir répondre aux problématiques spécifiques que posent chaque ‘Mêmes’. A chaque niveau d’existence correspondent des valeurs (appelés vMême). Les auteurs ont identifié à leur époque 9 niveaux d’existence auxquels ils ont attribué des couleurs :

spirale dynamique

Chaque niveau est marqué par un intérêt soit pour le développement individuel, soit pour une évolution collective. Tout individu, organisation ou société se situent à un niveau donné de conscience (d’existence) de par son environnement, sa personnalité (pour l’individu) ou son éducation (son histoire pour une organisation ou une société). Le passage à chaque étape supérieure se fait généralement sous l’effet d’une crise existentielle et l’incapacité de résoudre de nouvelles difficultés. Pour ‘passer à un niveau supérieur’, chaque niveau précédent doit à la fois être transcendé et intégré. Enfin il est toujours possible de régresser à un niveau inférieur.

Les trois premiers niveaux d’existence (ou de civilisation) sont marqués par la peur. Le passage au 2éme tiers représente un saut décisif où « un gouffre d’une incroyable profondeur de sens est franchi » : les besoins égotiques diminuent ; la peur s’atténue au bénéfice de l’amour. L’intelligence spirituelle se développe.

Voici le sens global de chaque « Même » de la Spirale Dynamique :

spirale évolutive
Plus d’informations sur ce modèle et son application pratique en entreprise peuvent être trouvées sur le site www.spiraledynamique.com.

Ainsi que je l’ai énoncé, à chaque niveau d’existence est associé une ou plusieurs valeurs. Or la théorie la plus élaborée et surtout la plus précise sur les valeurs que j’ai pu trouver est celle du psycho-sociologue Shalom Schwartz et je n’ai pu m’empêcher de rapprocher les 2 théories.

La théorie des valeurs universelles

Je vous rappelle les 10 principales valeurs identifiées par Schwartz (extrait d’une étude sociologique) :

valeurs schwartz

Et voici ce qui ressort de la comparaison des 2 théories

 

Niveau Etapes Spirale Dynamique Valeurs associées de Schwartz
1 Archaïque, instinctuel, survie- Utilise la routine pour survivre Conformité
2 Tribal, magique, animiste, rituélique Sécurité
3 Egocentrique, besoin de domination, héroïque mais simpliste Pouvoir
4 Traditionnel, conforme à la règle, stable, défense de l’ordre Tradition
5 Modernisme, opportuniste pour atteindre le succès, matérialiste Réussite/ Hédonisme/Stimulation
6 Postmoderne, écologique, recherche d’harmonie, anti-hiérarchie Bienveillance
7 Indépendant vis-à-vis de l’estime de soi, intégration des différences, flexible, spontané, connaissance et compétences sont plus valorisés que richesse matérielle et pouvoir Autonomie
8 Holistique, interdépendance,  émergence d’une nouvelle spiritualité en tant que maillage de toute existence Universalisme
9 La vie est un processus co-créatif engagé par des holons d’existence interconnectés avec des frontières semi-perméables. Universalisme

Les deux modèles ne coïncident évidemment pas totalement mais les points communs sont nombreux : tous deux sont évolutifs ; mais alors que Schwartz considère que nous possédons tous ces valeurs en nous-mêmes, bien qu’à des degrés différents pour chaque individu, pour Graves, chaque étape ressemblerait à une échelle qu’il nous faudrait gravir. Certains barreaux (niveaux d’existence) ne seraient jamais atteints par certains alors que pour Schwartz, nous avons accès à toutes les valeurs, y compris les plus élevées.

Une grande différence entre les 2 modèles apparait aussi autour de la définition du succès qui pour Schwartz peut prendre différentes formes : réussite sociale, recherche de plaisirs personnels (émotionnels) ou besoin de découvertes (curiosité intellectuelle), alors que pour Graves, il ne s’agirait que d’un même niveau d’existence.

Mis à part ces différences, les similitudes d’approche sont surprenantes ce qui amènerait à confirmer l’idée que partage ces deux théoriciens quant à l’existence de valeurs communes à l’humanité mais aussi au développement de tout système organique. A méditer !

Les deux modèles restent d’excellents outils d’analyse pour comprendre les valeurs d’un individu, d’une organisation, ou d’une société et les problèmes de communication qui peuvent apparaitre entre entités ne fonctionnant pas au même niveau d’existence et donc n’ayant pas les mêmes valeurs.

 

0 responses on "Evolution des organisations et valeurs associées"

Laisser un commentaire

X
%d blogueurs aiment cette page :