Note de lecture Jim Lockard

Ce livre, écrit par Jim Lockard, coach existentiel, nous parle de leadership spirituel et des qualités nécessaires pour établir autour de soi une communauté, laïque et compassionnelle.

L’objet de cette communauté est d’aider des individus qui le demandent à trouver leur chemin et vivre en conformité avec leurs valeurs ou leurs systèmes de croyance, quels qu’ils soient. La communauté a un leader dont le rôle est d’encourager et soutenir les participants dans leur recherche afin qu’ils transforment leur potentiel en actions dans le respect de l’Autre et de l’univers. Pour cela, le leader doit lui-même se connaitre en termes de valeurs, croyances, motivations, mais aussi limitations (l’ombre dont parle Karl Jung). Ce livre évoque quelques outils que le leader spirituel (ce qui ne veut pas dire religieux) devrait connaitre.

Le premier chapitre décrit les qualités que devraient avoir toute communauté spirituelle : conscience, vision, solidarité, compassion…. Ce serait un incubateur où des personnes partageant les mêmes questionnements se sentiraient en sécurité et se retrouveraient à un moment de leur vie pour faire le point, grandir et repartir dans la vie. Les mots clés sont ‘Evolution (personnelle) et Emergence (des talents)’.

Le second chapitre évoque les obstacles qui peuvent se présenter : autoritarisme du leader, attentes des participants, niveau de conscience limité, peurs, manque de vision… tandis que le troisième chapitre nous parle des qualités et compétences que devraient avoir le leader. L’auteur nous indique par des exemples concrets les signes qui signalent les carences d’un leadership, notamment la co-dépendance ou le manque de travail sur soi ou d’organisation.

Le chapitre quatre aborde l’évolution culturelle et le modèle de la Dynamique en spirale (spirale évolutive) développé par Clare Graves entre 1950 et 1970 pour qui l’être humain est capable de saisir une complexité croissante au fur et à mesure de son évolution. D’où les étapes de vie suivantes (en très résumées) :

1er tiers de l’existence  
Couleurs Caractéristiques  
Beige Instinctif Individualiste
Pourpre Tribal Communautaire
Rouge Egotique Individualiste
Bleu Traditionnaliste Communautaire Position actuelle des sociétés occidentales
Orange Scientifique Individualiste
Vert Egalitaire Communautaire
2éme tiers de l’existence  
Jaune Individuation Individualiste Absence de peur comme moteur et limitation de l’ego
Turquoise Holistique Communautaire
Note : ce tableau est à rapprocher du modèle des valeurs de S Schwartz, décrit sur ce site

Nous sommes nés dans une culture et une famille à un niveau d’évolution donné et on nous a enseigné les valeurs de ce niveau. Certains individus peuvent changer de niveau mais ils restent influencés par leur état d’origine ou précédent (‘transcendance et inclusion’).

L’intérêt de cette classification est de montrer qu’une communauté se constitue autour de valeurs qu’il est important d’identifier afin d’obtenir cohérence et pérennité, tout comme il est important de comprendre les valeurs de chaque participant (Chapitre cinq). La difficulté alors est de réconcilier différentes valeurs. D’où l’importance pour le leader d’être capable d’identifier les valeurs systémiques de la communauté et le niveau de chaque personne en termes d’évolution personnelle.

Le chapitre six introduit la notion de Presencing exposée par Otto Scharmer dans son livre, la Théorie U, longuement décrite sur ce site et qui reste un outil incontournable du leader spirituel ou « inspirationnel ».

Le chapitre sept aborde le thème des intelligences multiples dont l’intelligence spirituelle. Là aussi plusieurs vidéos ont été postés sur ce site. L’auteur insiste sur le lien entre l’intelligence émotionnelle (D. Goleman) et l’intelligence spirituelle (voir le site de Cindy Wigglesworth et le test SQ21). A noter encore comme outil : ‘Resonant Leadership’ de R. Boyatzis.

Toutes ces références sont autant de ressources pour les leaders de communauté, celle-ci étant définie au sens le plus large : associations, entreprises…

L’auteur souligne l’importance de créer un espace sécurisé pour que chaque membre puisse se développer et s’épanouir. Il explique la différence entre mystique et éthique en citant le philosophe Ken Wilber et sa distinction entre traduction et transformation ou Joseph Campbell, le mythologiste. Le mysticisme y est défini comme la recherche existentielle de sens, de signification.

Une communauté agit (chapitre dix) soit en traduisant, soit en transformant (voir plus haut). Ses domaines d’action sont variés mais son socle est toujours le même et se résume à compassion et amour. Une communauté solide agit toujours ‘pour’ une cause et jamais ‘contre’ quelque chose (exemple pour l’égalité et la richesse partagée et non contre la pauvreté). Elle est aussi toujours visionnaire.

De nombreuses citations émaillent le propos de Jim Lockard, rendant le livre très agréable à lire. Je vous conseille donc de lire ce livre (en anglais) qui allie spiritualité et pragmatisme.

0 responses on "Note de lecture Jim Lockard"

Laisser un commentaire

X
%d blogueurs aiment cette page :