More information: info@elisabeth-carrio.com

Login

Introduction sur la conscience

La conscience est un mystère. C’est un élément fondamental de nos vies mentales : nous avons tous expérimentés le fait d’être conscient sauf dans les périodes de sommeil. Nous n’avons pas besoin de spécialistes ou de connaissances particulières pour comprendre les différences entre être conscient ou de pas l’être.

La conscience aussi au centre de la question : qu’est-ce que veut dire être un être humain, et qu’est-ce que cela signifie pour moi ? Notre conception de nous-mêmes est intimement liée à nos expériences conscientes et à nos souvenirs. La conscience permet de nous différencier par rapport aux autres. Alors que nous devons interpréter nos expériences avec les autres pour leur donner du sens, nous semblons avoir une connaissance immédiate de nos propres expériences conscientes. Et la psychologie nous aide à comprendre, définir et expliquer comment nous devenons conscients et comment cette conscience se relie à d’autres phénomènes psychologiques. Pourtant malgré cette impression que la conscience ne présente aucun mystère, elle continue d’échapper à toute tentative d’explication. Cela ressemble à une savonnette mouillée : plus nous essayons de la saisir, plus elle a tendance à s’échapper.

Une série d’articles sera publié expose quelques-unes des questions et des débats sur la nature de la conscience. Certains vont très loin. Ils questionnent la façon dont nous comprenons l’esprit et aussi la psychologie sur ce blog afin d’expliciter ce qu’est la conscience et quels sont ses liens avec les sciences naturelles ou sociales.

Beaucoup de réflexions se sont inspirées de la philosophie. En fait beaucoup des débats ont surgi à une période pendant laquelle il n’y avait pas de réelle distinction entre la psychologie et la philosophie. Nous verrons dans ce cours la façon dont la psychologie cherche actuellement à traiter des questions philosophiques et jusqu’à quel point elle y parvient. Nous nous verrons que la recherche contemporaine révèle une relation très forte entre la philosophie et la psychologie, l’une et l’autre s’enrichissant mutuellement.

La conscience interfère avec d’autres thèmes étudiés en psychologie telle que la mémoire par exemple.

Ainsi dans le cas de la mémoire autobiographique il est difficile d’imaginer comment vous pouvez d’étudier la mémoire de quelqu’un se rappelant d’événements autobiographiques sans vous poser la question de la mémoire consciente de ces événements. Pourtant il semble facile d’occulter le rôle de la conscience. Freud croyait par exemple que le refoulement pouvait servir à rendre inaccessible à la conscience certains épisodes autobiographiques. Donc la conscience joue un rôle fondamental dans cette forme de mémoire amis d’une façon qui n’est pas toujours rendue explicite. Dans le cas de la mémoire autobiographique, elle ne sert que de base à des hypothèses sur la mémoire.

La même observation peut être faite d’autres domaines psychologiques. Lors d’expériences linguistiques, quand on demande à des personnes si des phrases leur paraissent étranges ou non grammaticales, elles produisent des comptes-rendus conscients et un rapport verbal de ce que leur dicte leur conscience. De tels comptes-rendus peuvent être le reflet exact ou non de processus de compréhension linguistique, mais les chercheurs utilisent souvent d’autres mesures telles que le temps pris pour lire les phrases, essayant ainsi de se prémunir contre de possibles inexactitudes dans les comptes-rendus conscients.

La même remarque peut être faite au sujet de la perception. L’illusion Muller-Lyer, par exemple, montre que nous ne percevons pas toujours de façon exacte que deux lignes ont la même longueur. Pourtant, les études sur l’illusion s’appuient aussi sur la conscience car les jugements des participants sont dépendants de leur prise de conscience des longueurs des deux lignes. Dans des cas comme celui-ci, la conscience n’est pas étudiée directement mais est utilisée comme un moyen indirect de compréhension d’autres aspects du fonctionnement psychologique de l’individu. Les chercheurs partent d’une hypothèse de neutralité (ou de transparence), à savoir que la conscience ne modifie pas systématiquement les processus étudiés. Ainsi par exemple, ils supposent que les comptes-rendus verbaux conscients d’événements autobiographiques reflètent l’état de la mémoire autobiographique, et que les comptes-rendus verbaux de la personne sur ce qu’elles ont perçu reflètent leurs perceptions réelles.

L’hypothèse de transparence est quelque chose que nous avons tous tendance à présumer. Si quelqu’un vous dit que vous êtes en colère, il vaut mieux ne pas lui poser la question de savoir si leur conscience reflète de façon précise leur état émotionnel.

Naturellement le fait que le rôle de la conscience n’a pas toujours été rendu explicite n’est pas un problème en soi. C’est une convention de recherche en psychologie basée sur la séparation entre l’esprit et le comportement qui sont étudiés de façon isolée. Cela serait effectivement trop difficile d’essayer d’expliquer la mémoire et la conscience simultanément et ainsi que nous le verrons, la conscience n’est pas si facile à expliquer même quand elle est étudiée indépendamment des autres sujets.

La conscience a aussi été étudiée d’autres domaines de la perception en psychologie. Les chercheurs opposent ainsi perception consciente ou non-consciente. La première implique une prise de conscience de ce que nous percevons, la seconde suppose que l’information sensorielle est traitée en dessous du niveau de conscience. Dans les deux cas, la conscience est utilisée pour délimiter différentes facultés mentales comme différentes sortes de mémoire ou de perception.

Malgré les différentes utilisations du concept de conscience, son étude en psychologie a une histoire mouvementée.

Pendant pratiquement tout le XXe siècle, la conscience fut considérée comme un sujet ne pouvant être étudié scientifiquement. Toutefois son étude connut depuis un regain de faveur. De nouveaux journaux sont apparus sur le sujet et des conférences internationales sont entièrement consacrées à la conscience. Bien que les travaux de Freud, au début du XXe siècle, nous aient aidé à comprendre l’importance de l’inconscience (nous dirons aujourd’hui de la non conscience), les travaux actuels se polarisent surtout sur les approches cognitives et neuroscientifiques de la conscience elle-même. L’étude de la conscience tend aussi à être multidisciplinaire, intégrant les analyses des philosophes aussi bien que celle des psychologues. Parce que l’étude de la conscience présente un certain nombre de problèmes, il est difficile de savoir quelle est l’approche la plus appropriée pour l’étudier. Les philosophes ont posé des questions essentielles ainsi que différentes façons de les aborder, établissant ainsi un cadre utile à l’évaluation des explications psychologiques de la conscience.

Ayant maintenant établi le décor, nous pouvons maintenant commencer l’étude de la conscience.

Le premier chapitre commence par l’étude de notre conception intuitive de la conscience, via l’étude de cas réels qui souligne différents aspects de la conscience. Nous étudierons également les façons dont le mot ‘conscience’ a été utilisé et ses différentes significations. Un bref retour historique aidera situer les débats contemporains. Le chapitre suivant exposera les thèmes théoriquement importants. Ainsi que nous le verrons, il existe une grande convergence entre les chercheurs sur la définition des caractéristiques principales de la conscience. Il y a toutefois beaucoup plus de désaccord sur la façon d’expliquer ces caractéristiques et surtout sur le fait de ne pas les expliquer. Le troisième chapitre exposera deux approches psychologiques qui cherchent à expliquer la conscience et à élucider le mystère qui l’entoure. En effet, la conscience peut être étudiée sous différents aspects et nous exposerons ici l’approche cognitive et biologique. Enfin le quatrième chapitre considèrera les différentes approches philosophiques de la conscience.

Elisabeth Carrio

Mai 2018

0 responses on "Introduction sur la conscience"

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Social

top
X
%d blogueurs aiment cette page :