Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

L’Éveil de l’Intelligence Spirituelle

L’intelligence spirituelle est encore un concept mal défini même si de nombreuses recherches sont en cours. Mais s’il n’est pas possible de la définir directement, il est possible d’en approcher les principales dimensions.

Une Fenêtre sur l’Invisible

L’intelligence spirituelle peut être définie comme la capacité à comprendre que la vie a une signification au-delà de ce qui est visible, à reconnaître les liens profonds entre les phénomènes et à accéder à une compréhension plus profonde des questions existentielles. Elle incarne une quête de sens, de valeurs, de compréhension du soi et de l’univers. Carl Jung, Viktor Frankl, S. Schwartz, Danah Zohar, Ian Marshall, Frances Vaughan, et Robert Emmons sont quelques-uns des esprits brillants qui ont pavé la voie vers cette exploration, comme souligné dans nos précédentes discussions. Nous avons également vu qu’il était possible de la mesurer.

L’intelligence spirituelle, c’est aussi ce qui permet à une personne de voir au-delà des apparences superficielles, de se poser des questions sur le sens de la vie, et de développer une cohérence entre ses valeurs et ses actions.

Au-Delà des Apparences

L’intelligence spirituelle permet de transcender les illusions superficielles, d’interroger le sens profond de notre existence, et d’harmoniser nos actions avec nos valeurs les plus chères. Ses piliers, incluant la conscience de soi, la capacité de contextualiser sa vie dans un cadre universel, et l’authenticité dans la pratique de ses croyances, forment le socle sur lequel repose notre équilibre intérieur. Elle englobe également la compassion, l’empathie, la tolérance, et l’aptitude à puiser dans les expériences spirituelles pour s’ériger et guérir.

Contrairement à l’intelligence émotionnelle, axée sur la gestion des émotions personnelles et celles d’autrui, l’intelligence spirituelle embrasse une dimension plus vaste, celle de la quête de sens et de la connexion avec le transcendant.

La Conscience au Cœur du Débat

Encore faut-il vouloir développer son intelligence spirituelle. Or force est de constater que la violence et la destruction règnent sans partage depuis des  millénaires sur cette terre. L’être humain est-il foncièrement mauvais et l’intelligence spirituelle n’est-elle qu’ une chimère inventée par les tenants du new Age ? Pour répondre à cette question, je pense qu’il est important de comprendre comment se déroule un processus décisionnel tel qu’illustré par la spirale de prise de décision en annexe. Ce schéma révèle qu’à la fin du processus de prise de décision existe un choix presque ontologique entre la réflexion consciente, guidée par l’intuition, et la réaction impulsive, mue par l’instinct émotionnel. Ce moment de choix incarne notre liberté, oscillant entre le calme et l’agitation.

Vers une Prise de Décision Éclairée

Choisir la paix intérieure et l’écoute de soi ouvre la porte à une connexion avec le champ informationnel universel, évoqué par David Böhm, Rupert Sheldrake, et Erwin Laszlo. Chaque décision est un carrefour ou encore un point de convergence où le chemin emprunté modifie irrévocablement la trame de notre réalité. Discerner ce moment pivot est crucial pour notre développement et pour les écosystèmes auxquels nous contribuons.

Méditation, art, analyse réflexive, coaching, et astropsychologie ne sont que quelques-unes des avenues menant à l’intelligence spirituelle. Ces pratiques, diverses et enrichissantes, invitent à une introspection profonde, à la connaissance de soi, et à l’acceptation de notre essence. Mais quel que soit le moyen choisi, le voyage commence par un acte de volonté : celui de s’engager résolument sur le chemin de la découverte personnelle.

 

Leave a comment